Rubrique : Chroniques

Publié le : 2 décembre 2006
NEWLOUSADZAK

HUMAN SONGS

Label Emouvance


Claude Tchamitchian (b-comp-arr), Médéric Collignon (v-cornet-saxhorn), Daunik Lazro (as), Lionel Garcin (ts), Daniel Malavergne (tuba-marching baritone), Rémi Charmasson (g), Raymond Boni (g ), Ramon Lopez (dr)

Avec NEWLOUSADZAK, Claude Tchamitchian nous propose la quatrième version du groupe qu’il fonda en 1994. Ce nouvel opus confirme les qualités de compositeur et d’arrangeur autant que celles d’improvisateur du contrebassiste. Le maître d’œuvre a réuni pour cette aventure quelques uns des musiciens les plus inventifs de la scène européenne.
Dans ce septet, nous retrouvons à grande échelle ce qui caractérise Claude Tchamitchian : notamment l’assurance mélodique et rythmique, la profondeur du son, alliés à une expressivité libre et raffinée. Deux suites, articulées en différents mouvements, font alterner des passages assez structurés et mélodiques avec des masses sonores se mouvant dans un élan totalement libertaire et jouissif. Dans tous les cas, les énergies sont interactives. La combinaison Tchamitchian / Lopez, des plus efficaces, propulse le septet. Ancrage rythmique, ruptures fructueuses, aventures soniques, nous plongent dans un univers musical d’une extraordinaire densité. D’autre part, il y a dans cet album une volonté affichée de lier éthique et esthétique. Certains titres, dans la deuxième suite, font référence à des lieux où se sont déroulés des soulèvements populaires (« Prague », « Place Tien-An-Men »,etc ) et rentrent en résonance avec l’intitulé de l’album (« Human Songs ») soulignant de ce fait que la musique est avant tout une aventure humaine et que toute démarche artistique véridique et sans concession relève d’une prise de position face à tout ce qui peut entraver une pleine humanité.
En somme, nous avons été touchés par la noblesse de cette musique, son caractère essentiel autant que revendicatif. LOUSADZAK voudrait dire en arménien « l’émergence de la lumière » ; il y a bien ici, semble -t-il, quelque chose qui est de l’ordre d’une lumière, que l’on perçoit vitale et salutaire...

Géraldine Martin

Publié initialement dans Improjazz






Imprimer cet article