Rubrique : Chroniques

Publié le : octobre 2003
JAAP BLONK

OFF SHORE

Kontrans / Toon Dist


Cette musique met magnifiquement en scène deux matières sonores ; l’une un peu rugueuse, mais essentiellement belle par cette rugosité même (présence puissante et déroutante de Japp Blonk au traitement électronique et à la voix) et l’autre plus aérienne : rondeur des sonorités de la clarinette et du saxophone (Bart van der Putten) et limpidité du discours de la guitare et du banjo (Paul Pallesen). A d’autres moments, on a plutôt l’impression que ce sont des textures qui se superposent, créant des couleurs inouïes. Mais la beauté de cet enregistrement vient essentiellement d’une écoute attentive qu’ont les musiciens, si l’on peut dire, de l’en-deçà, de la marge, édifiant une poésie sonore saisissante. Off Shore résonne comme la lancinante splendeur de quelques dieux oubliés. Magnifique.

Géraldine Martin

Publié dans Improjazz






Imprimer cet article