Rubrique : Chroniques

Publié le : 10 février 2006
HENRY GRIMES TRIO

Live at The Kerava Jazz Festival

Ayler Records


 

Cet enregistrement témoigne d’un concert donné en juin 2004 au Festival de Kerava en Finlande. Il marque le retour [1] d’Henry Grimes et confirme que le contrebassiste est toujours vivant bien qu’on ait voulu pendant au moins 20 ans nous faire croire le contraire... Avant de prendre la tangente, cette figure libre des années soixante se fit entendre aux côtés de musiciens issus d’esthétiques diverses, traversant aussi bien le free que le cool : Sonny Rollins, Gerry Mulligan, Steve Lacy, Archie Shepp, Cecil Taylor ou Albert Ayler.

Henry Grimes s’est entouré ici du saxophoniste David Murray et du batteur Hamid Drake avec lesquels il entretient une complicité forte. Les deux premiers séquences s’étirent sur plus de 20 mn, ce qui permet au trio de se déployer mais aussi d’adopter plusieurs formules instrumentales. Ainsi dans « Spin », Henry Grimes entame, au bout de quelque instants, un solo révélant toute sa puissance d’expression ; dans « Eighty Degress », le trio cède, à un certain moment, la place à un duo clarinette basse / contrebasse lumineux et assuré qui s’émancipe avec bonheur des structures.

De toute évidence, en trio, solo ou duo, ces musiciens nous offrent une musique subtile, authentique en même temps qu’évidente. On y perçoit une ferveur qui n’est pas sans rappeler l’Ange Ayler auquel le trio rend d’ailleurs un bel hommage à travers « Flowers For Albert »
Ce qui nous a également frappé, c’est un sens de l’équilibre sans cesse renouvelé, allié paradoxalement à une démesure jubilatoire et salvatrice. Vif et inspiré, le trio redouble notre joie de retrouver ce grand contrebassiste que l’on croyait disparu.

Géraldine Martin


[1] Avec également « More Call », disque en solo paru quelques mois auparavant





Imprimer cet article